Le vélo en ville

samedi 16 octobre 2004
par AVB

D’après les statistiques, 50 % des trajets en voitures, en Ile-de-France, sont inférieurs à trois kilomètres, soit la distance parcourue en vélo en douze minutes. En fait, pour un déplacement porte à porte, ce temps peut être beaucoup plus long en voiture, avec les embouteillages éventuels, la recherche d’une place de parking, et la distance à parcourir finalement à pied, jusqu’au point d’arrivée. C’est dire l’avantage du vélo, en plus du développement ou de l’entretien de la forme physique ! Il mérite vraiment une reconquête, notamment par les jeunes pour tous leurs déplacements journaliers (écoles, universités, centres de sports et de loisirs, ...).

En application des orientations du « Plan de Déplacements Urbains » (PDU), le Conseil Régional Ile-de-France prévoit le financement de « réseaux verts », de pistes cyclables et de parcs de stationnement vélos. D’une manière plus générale, la politique du Conseil Régional vise à promouvoir l’ensemble des modes de déplacements non motorisés (cyclistes, piétons, personnes à mobilité réduite, utilisateurs de rollers...).

La charte régionale des circulations douces (voir précédent numéro du Castor) affirme cet engagement régional. Elle s’adresse, avec son cahier des charges, aux réalisations des maîtres d’ouvrages (départements, communes, structures intercommunales, ...), ainsi qu’aux autres Organismes et associations désireux de promouvoir ces modes de déplacement.

Un total de 102 communes et 24 organismes et associations, dont les AVB, ont été signataires de cette charte à fin 2002.

Dans la Vallée de la Bièvre, Verrières-le-Buisson est, pour le moment, la seule commune a avoir donné cet exemple. Le Castor espère qu’elle sera rapidement suivie par d’autres, dont Igny qui a prévu de mettre en œuvre, cette année, son « Plan local de déplacement et réseaux verts » (voir précédent numéro du Castor).

La SNCF et la RATP font partie des organismes signataires de ce document. Ceci marque leur politique visant à favoriser l’intermodalité (changement de mode de déplacement) avec les transports collectifs. Plus de 300 parkings sécurisés pour vélos, représentant 6000 places, devaient être réalisés en fin 2002, auprès des gares et stations franciliennes (exemple : « point vélo » de la gare SNCF des Chantiers, à Versailles). Une carte a été éditée par la Région Ile-de-France.

Pour toute information complémentaire, consulter le site www.iledefrance.fr